Pourquoi étudier dans les pays anglophones ?

Des qualifications pour une carrière internationale

D'après le QS World University Rankings 2013 / 2014, les dix meilleures universités dans le monde sont toutes anglophones.

tour de livresLe système éducatif supérieur anglo-saxon se distingue par son excellence autant que par la diversité de son offre au niveau des établissements, des environnements sociaux, des cursus variés ainsi que de la particularité de combiner les sujets d'études.
 
Les normes élevées en matière d'éducation en Grande-Bretagne, au Canada ou en Irlande vous garantissent une éducation de qualité et dont vous bénéficierez professionnellement sur le long terme. En effet, Canada dépense plus pour l'éducation (comme pourcentage du PIB) que la moyenne des pays membres de l'OCDE et est le second parmi les pays du G-8. Le Royaume Uni et l'Irlande, quant à eux, profitent d'apports privés conséquents de leurs anciens étudiants. Ces pays ont éduqué une grande partie de l'élite mondiale et leurs diplômes universitaires sont reconnus dans le monde entier.
 
L'environnement académique anglo-saxon hautement dynamique et pragmatique, vous assure pour votre futur une grande confiance en soi et un niveau de connaissances incomparables. En outre, à la fin de vos études, la maîtrise de la langue anglaise, votre capacité d'intégration et votre preuve de mobilité faciliteront votre insertion et ascension professionnel. Des arguments de poids pour vous imposer dans le monde du travail.

Une qualité de vie exceptionnelle

Des infrastructures modernes

L'importance des moyens se ressent à tous les niveaux sur les campus anglo-saxons qui sont câblés avec unetechnologie sophistiquée de pointe. Ils comptent de nombreux équipements : des installations sportives de qualité olympique aux salles de spectacles, bibliothèques, cafés, auditoriums, restaurants, constituant autant d'opportunités pour les étudiants d'enrichir leur expérience d'apprentissage. Les universités anglo-saxonnes privilégient et facilitent l'épanouissement de l'étudiant dans les sports, les activités extrascolaires, la vie sociale et la vie associative, le tout dans une ambiance résolument multiculturelle.

Accueil et pédagogie

sourireVous êtes client
 
Sans exception, les universités anglo-saxonnes attachent une valeur particulière aux étudiants internationaux, et veulent en attirer les meilleurs. Tout est fait sur place pour vous faciliter l'intégration : des événements d'orientation parents/étudiants, des associations pour parents, des bureaux d'étudiants soucieux de vous informer ; rien n'est laissé au hasard.


Des pays en quête de matière grise
 
Tous les pays anglo-saxons reconnaissent un système scolaire français réputé et rigoureux. Les élèves du bac et de l'OIB ont acquis une méthode de travail autonome avec une priorité donnée sur la réflexion et la compréhension. Les universités anglaises d'ailleurs sont éloquentes sur l'étendue des connaissances du bachelier français comparé à leurs homologues anglais. Typiquement un lycéen anglais aura un maximum de 4 matières en terminale. D'ailleurs au Canada, ils l'ont bien compris, un bachelier français rentre au niveau 1 (2eme année de Bachelor) et bénéficie ainsi d'un cursus raccourci. Réciproquement, sur place, vous bénéficierez d'un ratio étudiants/enseignants et d'un soutien éducatif jusqu'alors inexplorés en France dans l'éducation supérieure et basé sur un système de travaux dirigés en petits groupes. Sachez qu'une fois admis dans un établissement, le système éducatif anglo-saxon n'est pas basé sur le concours et le taux de renvoi ou d'abandon de cursus est infiniment petit.

Tout en souplesse
 
Dans les programmes 'major / minor' vous avez la possibilité de reporter des décisions clés concernant votre spécialisation, ou dans les programmes 'Honours' de combiner deux orientations. Vous pouvez même vous inscrire pour des études supérieures d'ingénieur en ayant passé le Bac L grâce à un cours de réorientation, et dans de nombreux cas vous avez la possibilité d'associer des qualifications académiques à des connaissances techniques.
 

Un investissement abordable

Une éducation à l'internationale vous assure un meilleur salaire que des études dans votre pays. (Tracking International Graduate Outcomes BIS 2011)
 
générationsFrais de scolarité réduits, bourses, emprunts gouvernementaux

Selon votre choix de destination vous pourriez bénéficier de bourses, d'emprunts gouvernementaux, ou de frais de scolarités réduits sans la majoration habituellement réservée aux étrangers.
 
Protection sociale

Celle-ci est entièrement gratuite en Grande-Bretagne avec la Carte Européenne d'Assurance Maladie et au Québec grâce au protocole d'entente franco-québécois. Partout ailleurs des assurances étudiantes existent pour couvrir vos dépenses dès le premier €uro.

Capitaliser pour votre avenir

Le droit au travail pendant et après vos études
 succès
Que ce soit pour continuer vos études en troisième cycle ailleurs ou pour démarrer dans le monde professionnel chez vous ou dans votre pays d'accueil : vos choix sont décuplés grâce au réseau international que vous avez développé. En effet, dans les universités anglo-saxonnes le lien fort entre le monde académique et professionnel (vous bénéficierez d'une aide concrète pour vos stages et des programmes de mentoring) vous prépare à entrer dans le monde de l'entreprise. Outre vos stages, vous avez dans certains cas la possibilité de travailler à temps partiel pendant vos études et dans certains pays à la fin de votre cycle vous pouvez travailler sur le territoire pour une durée déterminée ou même faire une demande de résidence permanente.